En Europe, 153 000 accidents de la route sont directement causés par une défaillance des pneumatiques. Souvent inadéquatement gonflés, détériorés ou soumis à trop rude épreuve par leurs utilisateurs, les pneus doivent pourtant être maintenus en état. Ainsi, l’entretien de vos pneus doit se focaliser sur trois points-clés :

1. La pression de vos pneus

La pression des pneus garantit leur adhérence. Sous-gonflés, vos pneumatiques auront une plus grande résistance au roulement et s’useront plus vite, ils vous feront aussi consommer plus de carburant : c’est la double peine pour votre porte-monnaie ! Surgonflés, ils s’useront prématurément au milieu de la bande de roulement, ce qui dégradera leur adhérence à long terme.
Pour vous assurer que la pression est la bonne, vérifiez-la régulièrement – tous les mois, par exemple – et référez-vous aux préconisations des constructeurs pour le complément.
Attention : le flanc du pneu affiche la valeur maximale de pression admise par le constructeur. Pour connaître la fourchette de pression idéale qu’il vous faudra appliquer pour votre auto, feuilletez le carnet d’utilisation, ou vérifiez l’intérieur de la portière côté conducteur.

2. L’usure de la gomme

Vous l’aviez sûrement remarqué, ils comportent des rainures et des stries qui améliorent l’adhérence sur route sèche et permettent d’évacuer l’eau sur route mouillée. Mais à force de rouler, la surface de vos pneus s’use : la capacité de vos pneus à vous maintenir sur la route s’en voit réduite, et la conduite devient dangereuse.
Il est capital de vérifier périodiquement l’usure de vos gommes afin de pouvoir changer vos pneumatiques à temps. Pour vérifier l’usure de vos pneus, si vous ne disposez pas de la jauge prévue à cet effet, insérez simplement une pièce de 1 euro dans la rainure que vous souhaitez vérifier. Si vous pouvez voir toutes les étoiles gravées au bord de la pièce, votre pneu est trop usé.
Attention : si vous êtes impliqués dans un accident et que vos pneus sont usagés, vous pouvez être déclaré responsable et/ou voir votre assurance vous refuser une quelconque indemnisation des dommages, d’où l’importance de vérifier régulièrement l’état de vos gommes.

3. L’équilibrage de vos pneus

Pour rouler « rond », vos pneus doivent être équilibrés : leur masse doit être uniformément répartie autour de la jante. Un pneu mal équilibré dégradera votre tenue de route, s’usera de manière irrégulière, et pourra vibrer au point de vous donner des migraines, surtout sur voie rapide.
C’est un travail qui doit être confié à un professionnel qui travaillera sur votre jante afin redonner de l’équilibre aux parties roulantes et de vous garantir un habitacle silencieux, comme au premier jour.

Bonus : Que faire en cas de crevaison ?

Au contact d’objets coupants, après un choc, sous l’effet de la chaleur ou de l’usure, vos pneus peuvent éclater et vous contraindre à vous arrêter. Pas de panique. Après avoir effectué toutes les opérations de sécurité – gilet jaune, triangle, etc. – vous pouvez remplacer la roue au pneu crevé par une roue de secours.